Après l’eau, le volet «éco» continue avec 10 astuces pour économiser l’énergie à la maison. Il est difficile de proposer des conseils tant les utilisations et les foyers sont différents. Ne prenez que le meilleur, que ce qui vous intéresse, et complétez la liste par vos propres idées.

 

1. Calfeutrer ses fenêtres. ( – 1200 kWh de chauffage soit 130 €/an )
Les fenêtres sont un point sensible. Si vos fenêtres sont trop vieilles (simple vitrage) ou laissent passer des courants d’air, il est peut-être temps d’en changer ? Dans tous les cas, il est possible de faire des économies de chauffage en limitant au maximum les courants d’air liés à des huisseries en mauvais état. le calfeutrement des fenêtres (joints, mise en place d’un rideau épais) peut permettre de réaliser une économie d’énergie évaluée en moyenne à 8% en habitation individuelle.

 

2. Entretenir les bouches d’aération de la ventilation (VMC) (- 600 kWh soit 75 €/an).
Si votre logement est équipé de VMC, tout l’air que vous respirez passe par les grilles d’entrée d’air. Mieux vaut donc que celles-ci soient propres ! De plus si les bouches d’entrée et d’extraction sont encrassées, elles auront tendance à être moins efficaces : surconsommation du moteur de la VMC et moindre efficacité pour évacuer l’humidité.

 
3. En hiver, aérer les pièces 5 minutes par jour, les fenêtres grandes ouvertes . ( – 600 kWh soit 75 €/an)
Si vous ouvrez grand les fenêtres pendant 5 à 10 minutes, l’air des pièces est intégralement renouvelé et les murs n’ont pas le temps de refroidir. L’air frais qui vient d’entrer sera rapidement réchauffé. En revanche, l’hiver, si vous entrebâillez votre fenêtre pendant une longue durée, le renouvellement de l’air est insuffisant et les murs et le mobilier sont durablement refroidis. Vous pouvez ainsi consommer jusqu’à 16% de chauffage en plus.

 
4. Fermer les portes des pièces les moins chauffées . (- 900 kWh soit 100 €/an)
Vous pouvez économiser 6% de l’énergie nécessaire au chauffage en fermant les portes entre les pièces qui ne sont pas chauffées à la même température. Utilisez des “boudins de porte” pour éviter les courants d’air!

 

5. Baisser de 1°C la température de chauffage ! ( – 1000 kWh soit 110 € )
Au delà de 20°C chaque degré supplémentaire de chauffage coûte en moyenne 7 % de plus sur la facture de chauffage. Choisir de baisser de 1°C la température de chauffage c’est toujours gagnant.

 

6. Régler la température du ballon d’eau chaude entre 55 et 60 °C (-350 kWh soit 40 €/an)
Bien souvent les chauffe-eau sont réglés pour une température de 70°C dans le ballon ce qui n’est pas économique et peut même être dangereux (brûlures) ! Au-dessus de 60°C vous augmentez aussi l’entartrage. L’eau ne doit pas non plus être trop froide non plus pour éviter le risque de prolifération de micro-organismes comme les légionelles.

 

7. Placer les appareils de froid loin des sources de chaleur (four, radiateur, fenêtre, etc…) (-100 kWh soit 11 €/an)
Il vaut mieux éviter de placer le réfrigérateur ou le congélateur près d’un four, d’une cuisinière ou près de l’éclairage direct d’une fenêtre. Ces derniers réchauffent les appareils de froid qui vont donc consommer plus pour rester à la bonne température. S’il n’est pas possible de faire autrement, prévoyez une plaque très isolante entre les appareils électroménagers. De même, ne chauffez pas trop la cuisine : installé dans une pièce à 23°C, le réfrigérateur consomme 38 % de plus que dans une pièce à 18°C !

 

8. Brancher sa «box» internet sur une minuterie programmable ( -100 kWh soit 11 €/an)
La consommation des box internet est loin d’être négligeable : autour de 200 kWh par an pour un usage moyen et avec des variations du simple au double selon votre fournisseur et votre équipement (étude de 60 millions de consommateurs – 2007). Face à cela, une solution s’impose : la débrancher tout simplement ! Pour faciliter les bonnes habitudes nous vous conseillons de la brancher sur une minuterie qui s’éteindra toute seule pendant la nuit par exemple, selon les réglages que vous aurez prévus.

 

9. Pour le lavage, utiliser le plus souvent les cycles courts à basse température (- 160 kWh soit 18 €/an)
Utilisez la température la plus basse possible: de nombreux produits nettoyants sont efficaces à froid et un cycle à 90°C consomme 3 fois plus d’énergie qu’un lavage à 40°C. En effet, 80% de l’énergie consommée par un lave-linge ou un lave-vaisselle sert au chauffage de l’eau ! Que ce soit pour la vaisselle ou le linge, les programmes de lavage intensif consomment jusqu’à 40% de plus.

 

10. Utiliser des multiprises pour débrancher les appareils ( -400 kWh soit 44 €/an)
Quand les appareils ne fonctionnent pas, ils peuvent tout de même continuer à consommer de l’énergie (veilles, courants résiduels). Les appareils en veille sont très nombreux et consomment 24h/24, 365 jours par an. C’est de l’énergie perdue ! Vous pouvez économiser jusqu’à 400kWh en éteignant complètement vos appareils.

0 comentarios

Dejar un comentario

¿Quieres unirte a la conversación?
Siéntete libre de contribuir!

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.